Logo Force Ouvrière
Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
141, avenue du Maine - 75680 PARIS CEDEX 14
Tél.: 01 40 52 82 00 - Fax.: 01 40 52 82 02
Union Départementale FO 04 - Alpes de Haute Provence

Maison des Syndicats
42 bd Victor Hugo
04000 - Digne-les-Bains

Tél. : 04 92 31 20 89
Mail : udfo04@force-ouvriere.fr


01-07-2016 17:48
L’EDITO, Par Stéphane GAVELLE, Secrétaire général FO 04
Loi travail : Minoritaire et autoritaire !

Grèves, pétitions, manifestations, votations, blocages : après quatre mois de mobilisation contre la loi travail, le premier ministre et la ministre du travail ont été contraints de recevoir les organisations syndicales le mercredi 29 juin. 

Si à cette occasion, quelques modifications*, à la marge, ont été concédées par le premier ministre, celui-ci a toutefois refusé catégoriquement de modifier la philosophie générale du texte et notamment l’article 2. Rappelons que cet article du projet de loi qui, est au cœur de la contestation, autorise les entreprises à passer en-dessous des minima conventionnels de branche notamment en matière de temps de travail et de valorisation des heures supplémentaires. Autant dire qu’avec le maintien de cet article, il en serait fini des garanties minimales et donc de l’égalité de droit sur deux thèmes essentiels pour les salariés que sont les rythmes de travail et les rémunérations.

Autour de cette loi deux camps s’affrontent : d’un côté le gouvernement, le MEDEF et la CFDT qui soutiennent ce démontage en règle des minima conventionnels et exigent la promulgation de la loi, de l’autre : sept organisations syndicales dont Force Ouvrière qui ne veulent pas que s’organise demain un dumping social effréné sur le dos des salariés. À ces sept organisations, il convient d’ajouter 70% de la population qui, au travers des sondages, se disent opposés à l’adoption de la loi par le 49.3. Il convient aussi d’ajouter les 1 500 000 internautes qui ont signé la pétition en ligne ainsi que les centaines de milliers qui ont exprimé leur rejet du texte par le biais des votations citoyennes.  

Au final :

* Force est de constater que le projet loi travail est un projet multi minoritaire que le gouvernement veut imposer coûte que coûte. 

* Force est de constater que les modifications concédées par le gouvernement n’ont été obtenues que grâce à la mobilisation massive des salariés et au positionnement ferme des syndicats qui sont opposés au projet de loi. 

En conséquence, Force Ouvrière dont la mission consiste à développer et défendre les droits des salariés, continuera à dénoncer et à s’opposer à la loi travail tant que celle-ci permettra des accords d’entreprises plus défavorables que les accords de branche. Au service exclusif de l’intérêt des salariés, FO ne se rendra pas complice de la liquidation des acquis de soixante ans de lutte sociale. Fidèle à ses principes d’indépendance FO ne sera, pour sa part, ni le serviteur des intérêts du MEDEF ni le complice des dérives libérales d’aucun gouvernement.

Contre la liquidation des droits collectifs pour l’égalité des droits, plus que jamais :

À BAS LA LOI TRAVAIL !

Permettez-moi, au début de cette intervention, de vous citer Dante dans la Divine Comédie : « qu'ici l'on bannisse tout soupçon, qu'en ce lieu s'évanouisse toute crainte ».

- Dossier Loi Travail /
Service-Public-Je-Nous-Tous-FO

Union Départementale FO 04 - Alpes de Haute Provence

Maison des Syndicats
42 bd Victor Hugo
04000 - Digne-les-Bains

Tél. : 04 92 31 20 89
Mail : udfo04@force-ouvriere.fr