À la une…

Lutte contre le coronavirus FO 04 sera responsable, solidaire et revendicatif !

Suite à l’allocution du président de la république, des mesures d’ordre public visant à freiner la propagation du coronavirus ont été prises au plus haut niveau de l’état.

Chacun comprend que la limitation de cette propagation est aujourd’hui capitale et FO 04 encourage tout un chacun à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans l’application de ces mesures.

Ces mesures sont d’autant plus nécessaires que les services de santé publique souffrent des effets de plusieurs années de restrictions de moyens que FO n’a eu de cesse de combattre et dénoncer.

La tarification à l’activité, l’o.n.d.a.m*, et toutes les mesures de fonctionnement à flux tendu ont contraint les hôpitaux à la politique du zéro lit vacant.

Le « virage ambulatoire » déployé hier encore à marche forcée par la ministre de la santé s’est accompagné d’autant de suppressions de lits d’hospitalisation complète, d’appareillage et de moyens humains dédiés. Ces moyens manquent donc aujourd’hui pour faire face à une crise sanitaire majeure.

Le risque concret, clairement exprimé par le président de la république, c’est que l’afflux de malades présentant une forme grave de la maladie dépasse les capacités actuelles des hôpitaux en matériel de réanimation, en personnel qualifié et en lits dédiés. C’est déjà le cas en Italie.

Si l’heure est donc à l’action de prévention et d’entraide pour chacun d’entre nous, nous devrons le temps venu demander des comptes à celles et ceux qui ont voulu transformer l’hôpital en entreprise marchande. Nous devrons exiger que les propos -nouveaux- du président de la république soient suivis d’effets politiques. Nous devrons exiger que la « rupture nécessaire » dont il a parlé en faveur des biens collectifs ne se solde pas par la continuation des politiques actuelles du chacun pour soi, retraite à point comprise.

Pour l’heure, l’union départementale FO des Alpes de Haute Provence et l’ensemble de ses structures participent donc à l’effort de prévention. Elle annule jusqu’à nouvel ordre toutes ses réunions publiques et physiques y compris d’instances à l’intérieur de ses locaux. Elle continuera ses missions de représentation et de défense des salariés par tous les moyens dématérialisés qu’elle pourra mettre en œuvre. C’est de la même manière qu’elle continuera d’agir avec ses militants en maintenant ses revendications : contre la destruction des droits et acquis des salariés, contre la destruction des biens et services publics.

NB : Dans notre département des Alpes de Haute Provence, il est important de savoir que c’est l’action de FO santé 04 avec d’autres organisations, relayée par des élus locaux, qui a permis l’existence et le maintien d’un service de réanimation. L’agence régionale d’hospitalisation n’a finalement accepté son existence (2000/2001) que « par dérogation », son schéma originel ne prévoyant que GAP et AIX ! Sans cette mobilisation, où en serait-on aujourd’hui ?

*l’Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie institué en 1995 par le plan Juppé a constitué la première mesure de restriction systématique des moyens sanitaires.

Fait à Digne le 13 Mars 2020

Le secrétaire général

Stéphane Gavelle